L’ABC de la rentrée

L’adoption d’habitudes saines et l’instauration d’une routine sont les premières mesures à prendre pour protéger la santé de votre famille. Trouvez des conseils et de l’information pour adopter des habitudes saines pendant l’année scolaire.

Enfants en bas âge – de 3 à 5 ans

La garderie ou la maternelle est souvent le premier endroit où votre enfant côtoie quotidiennement une foule d’autres enfants. Et cela peut également signifier qu’il est en contact pour la première fois avec une énorme quantité de germes. Avec un peu de préparation, votre enfant pourra contribuer à combattre les germes tout au long de la journée.

Votre enfant et la garderie

Au cours des vingt dernières années, le nombre d’enfants d’âge préscolaire inscrits à des programmes éducatifs en milieu scolaire ou fréquentant la garderie a constamment augmenté. Ce nombre grandissant d’enfants dans les écoles se traduit par des contacts accrus avec les germes des autres.

Les maladies et le rhume

Plusieurs études ont démontré que la garderie et la maternelle engendrent un risque plus élevé d’infections du système respiratoire, des oreilles et du système gastro-intestinal. Mais fort heureusement, ces études ont également conclu que l’adoption de bonnes mesures d’hygiène permet aux garderies et aux institutions préscolaires de réduire les risques de maladie chez votre enfant.

Les rhumes simples et les maladies diarrhéiques sont les deux affections les plus courantes que votre enfant contracte dans ces milieux et qu’il « rapporte à la maison ». En tant que parent, vous pouvez parler aux éducateurs de la garderie ou de la maternelle afin de vous assurer qu’ils adoptent les mesures suivantes pour lutter contre la propagation des germes :

  • Se laver les mains fréquemment et, si possible, après chaque interaction avec un enfant, tout spécialement à la sortie des toilettes.
    • S’ils n’ont pas de savon ni d’eau, encouragez-les à utiliser un désinfectant pour les mains.
    • Demandez-leur de rappeler aux enfants de se laver les mains tout au long de la journée, particulièrement en revenant des toilettes et avant les repas, et chaque fois que leurs mains semblent sales.
  • S’assurer que les lavabos et les toilettes sont équipés de savon et de serviettes de papier ou de sèche-mains en état de marche. Le lavage des mains est la méthode d’hygiène privilégiée; cependant, on devrait trouver du désinfectant à mains à base d’alcool dans les endroits sans lavabo. Ces produits doivent être conservés hors de la portée des enfants.
  • Nettoyer fréquemment, au moins une fois par jour ou lorsqu’ils sont visiblement souillés, les surfaces qui sont souvent en contact avec les mains, comme les tables de travail et les armoires, les jouets et les articles qui sont couramment utilisés par tous; utiliser un désinfectant et le garder hors de la portée des enfants. (Les jouets utilisés par les enfants devraient être rincés après la désinfection.)
  • Nettoyer et désinfecter régulièrement les espaces utilisés pour les repas et les collations, ainsi que les zones de préparation des aliments qui pourraient se trouver dans les classes ou le centre. Toutes les surfaces qui entrent en contact avec les aliments doivent être bien rincées après la désinfection.
  • En l’absence de mouchoirs en papier, encourager tout le monde à tousser ou à éternuer dans son coude ou sa manche plutôt que dans les mains.
  • Si votre enfant se rend à la maternelle en autobus, essayez d’encourager le conducteur à nettoyer et à désinfecter la rampe et les sièges régulièrement.
Haut de la page

Adopter des habitudes d’hygiène au départ pour l’école et au retour

Comme votre enfant doit s’adapter à sa routine scolaire, vous pouvez en profiter pour y introduire des habitudes d’hygiène quotidiennes en prenant les mesures de base suivantes, avant et après l’école.

Avant :

  • Apprenez à votre enfant comment et quand se laver les mains. Il doit les laver pendant 20 secondes; pour bien mesurer la durée du lavage, chantez « Frère Jacques » deux fois.Passez en revue les tapes de lavage des mains..
  • Soulignez continuellement le fait que tout le monde devrait se laver les mains pendant au moins 20 secondes avant chaque repas, à la sortie des toilettes et après avoir joué dehors.
  • Faites du lavage des mains une activité amusante en téléchargeant une affiche et un rébus sur le lavage des mains que vous pourrez lire avec vos enfants et afficher près du lavabo de la salle de bain.
  • Montrez à vos enfants à utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool lorsqu’ils n’ont pas accès à du savon et à de l’eau.
  • Mettez des mouchoirs en papier et du désinfectant pour les mains dans le sac à dos de votre enfant afin qu’il les apporte à l’école.

Après :

  • Définissez une zone près de la porte où chacun peut enlever ses chaussures et laisser son sac lorsqu’il entre dans la maison. Vous réduirez ainsi la propagation de la saleté et des germes dans l’ensemble de la maison.
  • Dirigez votre enfant directement vers le lavabo dès son arrivée à la maison afin qu’il puisse frotter ses mains avec du savon et de l’eau tiède pendant un minimum de 20 secondes. Comme l’indique l’Agence de la santé publique du Canada, le lavage des mains est le moyen le plus efficace de lutter contre la propagation des germes à l’origine des maladies.
  • Parlez à votre enfant et assurez-vous qu’il adopte d’importantes habitudes d’hygiène personnelle, autant à la maison qu’à l’école. Visitez le site Web Soins de nos enfants de la Société canadienne de pédiatrie. Il offre aux parents une foule de renseignements utiles qui leur permet d’enseigner à leurs enfants des habitudes d’hygiène et de maintien d’une bonne santé : www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • En tant que parent, vous devez veiller au nettoyage et à la désinfection des tables, des comptoirs et des autres surfaces qui sont fréquemment touchées. (Toutes les surfaces qui entrent en contact avec les aliments doivent être rincées après la désinfection.) Ces pratiques vous aideront à freiner la propagation des germes que votre enfant peut rapporter de l’école. Désinfectez les surfaces dures et assainissez les surfaces molles que les enfants touchent, notamment les poignées de porte, les interrupteurs et les sacs d’école.

Consultez les conseils de désinfection de LYSOL

Reportez-vous à la section Maisons saines pour obtenir des conseils pratiques de nettoyage pour détruire les germes dans les diverses pièces de la maison.

Haut de la page

Conseils d’hygiène pour les enfants d’âge préscolaire

Voici des trucs simples qui aident à empêcher la propagation des germes entre les enfants qui fréquentent la garderie ou la maternelle.

  • Rappelez à votre enfant de se laver les mains avant les repas, après avoir touché une surface et après avoir éternué ou toussé.
  • Assurez-vous que votre enfant sait comment utiliser un désinfectant pour les mains lorsqu’il n’a pas de savon ni d’eau.
  • Encouragez votre enfant à se couvrir le nez ou la bouche avec un mouchoir en papier lorsqu’il éternue ou qu’il tousse, puis de jeter le mouchoir à la poubelle, ou encore à éternuer ou tousser dans son coude ou sa manche.
  • Assurez-vous que votre enfant apporte du désinfectant pour les mains et des mouchoirs en papier à l’école.
  • Encouragez votre enfant à demeurer loin des autres enfants qui toussent ou qui éternuent à l’école.
  • Gardez votre enfant à la maison lorsqu’il est malade.
Haut de la page

L’ABC des séances de jeux avec un ami

Suivez ces quelques étapes faciles pour assurer une aventure sécuritaire et amusante à votre enfant et à son compagnon de jeu.

Organisation d’une séance de jeux avec un ami

  • Demandez à votre enfant avec qui il veut jouer. La compatibilité est plus importante que la disponibilité.
  • Lorsque vous appelez pour organiser la séance de jeux, soyez amical et direct. Indiquez que vous êtes la maman de l’enfant et demandez si votre enfant et son ami peuvent se rencontrer (à votre domicile ou à celui de l’autre famille). Prévoyez un moment qui convient à tous, puis discutez des idées d’activités.
  • nvitez l’autre parent à se joindre à vous si son enfant se rend pour la première fois chez un ami.
  • Informez-vous des allergies et des goûts alimentaires afin de pouvoir planifier une collation santé qui conviendra. (Si votre enfant se rend chez son ami, pensez à lui faire emporter sa collation favorite.)
  • Assurez-vous d’échanger vos numéros de téléphone à la maison, au travail et cellulaire en prévision des urgences ou des retards pour amener ou récupérer votre enfant.
  • Planifiez des activités qui inciteront les enfants à interagir ainsi que des pauses plus calmes. Demandez à votre enfant à l’avance si certains jouets sont trop précieux pour les prêter à ses amis, et rangez ces jouets.

Préparation d’une séance de jeux sécuritaire et santé

  • Assurez-vous que tous les jouets qui seront utilisés sont propres. Lorsque vous achetez des peluches, choisissez des articles lavables afin de pouvoir les nettoyer entre chaque séance de jeux avec un ami. Lavez les jouets en plastique avec du savon et de l’eau. (Si vous les désinfectez, n’oubliez pas que les jouets qui sont manipulés par les enfants doivent être bien rincés à l’eau après la désinfection.) Les surfaces des jeux de société doivent être nettoyées à l’aide de lingettes désinfectantes.
  • Si vous prévoyez une activité de bricolage, demandez à l’autre parent de fournir certains articles (comme les crayons de couleur). Le partage du matériel de bricolage contribue à la propagation des germes par les mains.
  • Lavez le plancher. Le nettoyage des revêtements de sol durs au moyen d’un détergent approprié et d’eau permettra d’éliminer la poussière, la saleté, les germes et la moisissure visible; vous devriez procéder à cette tâche toutes les semaines, particulièrement pendant la saison du rhume et de la grippe.
  • Préparez des collations qui peuvent être partagées en toute sécurité. Coupez les sandwiches et les collations afin que les enfants ne manipulent pas trop les aliments.
  • Prévoyez une grande quantité de mouchoirs en papier et de lingettes désinfectantes, et suffisamment de savon et d’essuie-tout au lavabo pour le lavage des mains.

Règles de base des séances de jeux avec un ami

  • Demandez aux enfants d’enlever leurs chaussures à leur arrivée. Cela contribuera à freiner la propagation des germes que les enfants peuvent rapporter de l’extérieur.
  • Encouragez les enfants à se laver les mains pendant la séance de jeux.
    • Assurez-vous que votre enfant et son ami se lavent soigneusement les mains avec de l’eau et du savon avant de commencer à jouer dans une nouvelle pièce de la maison.
    • Rappelez-leur de se laver les mains avant la collation.
    • Vous pouvez rendre cette activité amusante en imprimant une affiche sur le lavage des mains que vous apposerez près du lavabo.
  • Encouragez les enfants à se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir en papier s’ils toussent ou éternuent, puis à jeter le mouchoir à la poubelle, ou encore à tousser et à éternuer dans leur coude ou leur manche, puis à se laver les mains.

Imprimez la liste des accessoires pour une séance de jeux.

Haut de la page

Immunisation des enfants

Il est important de continuer à protéger la santé de votre enfant en respectant le calendrier de vaccination. La vaccination permet à l’organisme de produire des anticorps qui, à leur tour, empêchent votre enfant de contracter certaines maladies ou de les propager.

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, les vaccins représentent l’un des outils les plus sécuritaires de la médecine moderne; l’Agence incite les gens de tout âge à recevoir les vaccins recommandés en fonction de leur âge et de leur état de santé. Au cours des 50 dernières années, les vaccins ont permis de sauver la vie d’un nombre plus important de nourrissons et d’enfants que toute autre intervention médicale.

L’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire en tant que parent est de vous assurer que votre enfant soit immunisé contre 13 maladies graves évitables par la vaccination :

  • Diphtérie. Elle peut causer de graves problèmes respiratoires chez votre enfant, des lésions au niveau de son cœur et de son système nerveux, et même la paralysie.
  • Tétanos. La plupart des gens pensent à cette maladie lorsqu’ils marchent sur un clou rouillé. Mais le tétanos se retrouve aussi dans la terre, le fumier ou les selles humaines. Lorsque la toxine responsable du tétanos pénètre dans le corps de votre enfant par une plaie ouverte, elle peut provoquer des spasmes musculaires, des convulsions et la mort.
  • Coqueluche. Elle peut provoquer une toux grave ou des quintes de toux prolongées causant de l’essoufflement, la suffocation et des vomissements. La coqueluche peut durer des semaines ou des mois, et peut même causer la mort. Elle est tout particulièrement dangereuse pour le nourrisson de moins de six mois.
  • Poliomyélite. Elle s’attaque au système nerveux de votre enfant et peut entraîner la paralysie musculaire et même la mort.
  • Haemophilus influenzae de type b (Hib). Cette maladie peut provoquer une méningite, c’est-à-dire une infection de la membrane qui enveloppe le cerveau et la moelle épinière de votre enfant. Elle peut aussi causer une pneumonie, une épiglottite (enflure importante dans l’arrière-gorge), la surdité et la mort.
  • Rougeole. Elle peut se manifester chez l’enfant par des éruptions cutanées, une forte fièvre, une toux, un écoulement nasal et des yeux larmoyants, et persister jusqu’à deux semaines. La rougeole peut causer une pneumonie, des convulsions, la surdité, des lésions cérébrales et la mort.
  • Oreillons. Cette maladie se manifeste par une fièvre, des maux de tête et une enflure douloureuse au niveau du cou et des joues. Elle peut rendre l’enfant sourd et provoquer une méningite. Dans de rares cas, les oreillons vont affecter la capacité de pouvoir concevoir des enfants plus tard.
  • Rubéole. Elle cause une fièvre, ainsi que des éruptions cutanées qui durent généralement moins d’une semaine. Elle peut avoir des répercussions très graves chez le bébé qui va naître. Si une femme enceinte non vaccinée contre la rubéole est exposée à cette maladie tôt au début de sa grossesse, elle pourrait faire une fausse-couche. Si le bébé est exposé à la maladie pendant la grossesse, il pourrait naître sourd, aveugle ou souffrir de lésions cardiaques ou cérébrales. Avant de devenir enceinte, demandez à votre médecin si vous devez être vaccinée contre la rubéole.
  • Varicelle (picote). Elle se manifeste par une fièvre légère et par des lésions cutanées (petite cloque avec du liquide à l’intérieur) qui causent des démangeaisons et deviennent croûteuses. Chez certains enfants, la varicelle provoque des infections de la peau graves (telles que la maladie mangeuse de chair), des cicatrices, une pneumonie, des lésions cérébrales ou la mort.
  • Hépatite B. Elle peut entraîner des lésions au foie et, dans certains cas, un cancer du foie ou d’autres troubles graves du foie chez votre enfant.
  • Infection à pneumocoque. Elle est à l’origine de la méningite pneumococcique, de la pneumonie et d’infections des oreilles et du sang. Elle peut entraîner la surdité ou des lésions cérébrales chez l’enfant.
  • Infection à méningocoque. Elle peut entraîner une méningite, c’est-à-dire une infection de la membrane qui enveloppe la moelle épinière et le cerveau ou une infection du sang. La méningite peut être mortelle chez les enfants.
  • Influenza (la grippe). Il s’agit d’une infection courante des voies respiratoires qui commence au niveau du nez et de la gorge de votre enfant. L’influenza peut avoir des conséquences graves, en particulier chez les nourrissons et les tout-petits. Si votre enfant a des complications liées à l’influenza, il peut avoir du mal à respirer ou même développer une pneumonie.

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) fournit de façon continue à l’Agence de la santé publique du Canada des conseils médicaux, scientifiques et de santé publique sur les vaccins déjà homologués ou nouvellement approuvés au Canada et destinés aux humains, en plus de formuler des recommandations sur l’immunisation.

Pour consulter les suppléments et la version à jour du Guide canadien d’immunisation ou pour en savoir plus sur le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), visitez le site Web : www.ccni.gc.ca

Le CCNI émet des recommandations à l’échelle nationale pour la vaccination des Canadiens de tout âge. Consultez les « Calendriers de vaccination pour les nourrissons et les enfants » élaborés pour les enfants de 0 à 18 ans, à l’adresse : www.phac-aspc.gc.ca/im/is-cv/index-fra.php#a

Notez cependant que les programmes d’immunisation subventionnés par l’État peuvent varier selon la province ou le territoire. Nous vous encourageons à discuter des recommandations en immunisation de votre province ou territoire avec le pédiatre de votre enfant, un médecin de famille, une infirmière de santé publique ou une unité de santé locale.

Immunisation des enfants en bas âge – de 3 à 5 ans

Pour obtenir le calendrier d’immunisation à jour par province ou territoire pour les enfants de moins de six ans, visitez la page « Votre calendrier de vaccination » du site Web de l’Agence de la santé publique du Canada, à l’adresse :www.phac-aspc.gc.ca/im/iyc-vve/is-cv-fra.php

Consultez le fournisseur de soins de santé de votre enfant pour vos questions concernant la vaccination.

Si votre enfant n’a pas reçu un des vaccins recommandés, discutez des programmes de rappel avec votre fournisseur de soins de santé.

Haut de la page